18. déc., 2018

Bibliographie

Au cours de l’année 2018, et malgré le peu de temps libre, j'ai lu quelques livres et deux d'entre eux m’ont particulièrement plu. Je tenais à en parler autour de moi.


Le premier est Histoire de la mer, de Jacques Attali. Durant mon enfance, je me suis toujours demandé pourquoi les Hommes s’intéressaient beaucoup plus à l’espace qu’aux océans, moi qui ai toujours eu un lien très fort avec notre Terre. J’aime être cet enfant insouciant qui se pose des questions qui ont l’air évidentes, mais qui en vérité ne le sont pas. Ce livre m’a rassuré en me montrant qu’on a tort de sous-estimer l’importance des océans au regard des enjeux environnementaux et géopolitiques actuels. A titre d’exemple, il expose la place dominante que les Etats-Unis ont dans le monde grâce à leurs câbles sous-marins qui transportent la majorité des données numériques à travers le globe. De même, l’ouvrage retrace l’histoire de l’humanité à travers les océans. 


Le second est l’Economie du bien commun, de Jean Tirole. A première vue, ce livre volumineux fait penser à manuel d’économie délivrant des raisonnements académiques complexes, voire politisés. En réalisé, il n’en est rien. La lecture de l’ouvrage est fluide et très bien structurée, autour de chapitres portant sur des problématiques précises. On retrouve le chômage, la finance, le climat, la crise financière, le numérique… autant de chapitres qui retracent l’actualité et les défit économique contemporains. Enfin, l’auteur fait part de sa plus grande crainte, celle de la montée du populisme qui rejette du libre-échange, l’immigration et l’Union européenne.