15. mars, 2019

Guerre économique, Bibliographie 2018 & 2018

Voici deux livres que j’ai récemment lu et que je recommande vivement à ceux qui s’intéressent à l’économie et à la globalisation.

La guerre des métaux rares parle de la montée en puissance Chine à travers son rôle joué dans la transition énergétique et numérique. Le piège américain dénonce quant à lui les agressions commises par les Etats-Unis sur fond de lutte contre la corruption.  


Publié l’année dernière, La guerre des métaux rares porte sur la transition énergétique et numérique, et plus précisément sur les enjeux économiques et écologiques liés au remplacement des énergies fossiles par des énergies renouvelables. Sur les enjeux économiques d’une part, en expliquant que la majorité de ces métaux se trouvent en Chine qui refuse de plus en plus de les exporter à l’état brut afin de les vendre dans des produits finis et à la pointe de la technologie. Sur les enjeux écologiques d’autres part, à travers le fait que leur extraction engendre de graves pollutions des sols, consomme énormément d'énergie, et que la quantité de ces métaux, étant limité, remet en cause le concept même de renouvelable.


Sorti il y a quelques semaines, Le piège américain a été rédigé par Frédéric Pierucci, l’ancien cadre d’Alstom qui a été incarcéré aux Etats-Unis pendant plus de deux ans, sans bénéficier d’un procès équitable et à des fins purement économiques. L’auteur explique comment la société américaine General Electric, avec le soutien du Department of Justice américain, a procédé à l’acquisition de la branche énergie de la société française Alstom en se servant de la loi FCPA. Edictée à l’origine pour lutter contre la corruption des multinationales, cette loi américaine à portée extraterritoriale ne sanctionne dans les faits que les sociétés non-américaines, soit pour les faire payer de gigantesques amendes au profit de l’Etat américain au point de les affaiblir, soit en vue de les faire acquérir par leurs homologues américains qui bénéficient d’une totale immunité. Dans la cession de ce fleuron industriel français, Patrick Kron, l’ancien PDG d’Alstom, ne s’est pas privé de remettre en cause l’indépendance énergétique et militaire de la France en échange d’une énorme commission. Il s’agit d’une vraie guerre économique perpétrée par les Etats-Unis qui, depuis plusieurs années, prend en otage des cadres d’entreprises multinationales étrangères tout en corrompant d’autres, pour l’ironie de l’histoire. Notons que la France entend bien riposter par des armes similaires, comme la Loi Sapin II qui se révèle être bien plus qu’une loi sur l’éthique des affaires.