Occident terroriste & Renversement de régimes

Gouverner par les Fake News, Jacques Baud, Août 2020

(No English translation)

« Conflits internationaux : 30 ans d’infox utilisées par les pays occidentaux

Quels sont les faits qui permettent d’affirmer que l’État islamique cherche à créer une guerre civile en France; que le président syrien Bachar al-Assad a utilisé des armes chimiques; que Vladimir Poutine tente de déstabiliser nos démocraties; que le terrorisme a frappé la France, non pas pour ce qu’elle fait, mais pour ce qu’elle est; que le génocide au Darfour a fait 400 000 victimes ?… Littéralement aucun, mais ces affirmations suffisent à asseoir la politique étrangère des pays occidentaux.

L’auteur, ex-agent du service de renseignement stratégique suisse, passe ainsi en revue les principaux conflits contemporains, que les pays occidentaux ont géré à coups de fake news, ces trente dernières années ».

https://www.maxmilo.com/produit/gouverner-par-les-fake-news/


 

Sous nos yeux : Du 11 Septembre à Donald Trump, Thierry Meyssan, 2017

(No English translation)

« Le comportement de nos dirigeants semble être devenu irrationnel : sous prétexte de sauver les Libyens d’un dictateur qui aurait pu les tuer, nous en avons massacré 160 000 ; pour renverser le régime syrien, nous avons collaboré avec Al-Qaïda, alors que nous l’accusons des attentats du 11-Septembre et que nous le combattons au Mali ; pour défendre le projet de paix européenne, nous avons soutenu le coup d’État nazi en Ukraine ; etc.

Le monde est devenu sombre : depuis le 11-Septembre, l’usage de la torture s’est banalisé, des États ont été anéantis, plus d’un million de réfugiés se sont précipités en Europe, plus de trois millions de personnes ont été tuées par les guerres occidentales, le chaos s’installe au Moyen-Orient élargi. En apparence, pour rien.

S’appuyant sur son expérience et sur des documents inédits, Thierry MEYSSAN nous révèle par qui, pourquoi et comment a été conçu le « remodelage » de la région. Il met en lumière un affrontement interne aux États-Unis qui, tout en continuant à détruire le Moyen-Orient élargi, s’étend désormais dans le monde occidental. »

https://www.editionsdemilune.com/sous-nos-yeux-p-60.html 


 

La guerre est une force qui nous octroie du sens, Chris Hedges, 2016

(Original American version : War is a force that gives us meaning, Chris Hedges)

« Ancien correspondant de guerre et auteur de plusieurs essais, Chris Hedges “pense” ici son expérience des conflits armés en Amérique du Sud, dans les Balkans et au Moyen-Orient. Grâce à ses réflexions puissantes, saisissantes, il bouleverse nos idées préconçues et délivre une analyse profonde de l’attrait que la guerre peut exercer sur l’homme. Le sens qu’elle peut donner à la vie est une drogue dure. En relisant les classiques de la littérature sur la guerre et en critiquant ouvertement les positions et décisions de son pays, les États-Unis, Chris Hedges incite à enfin démasquer tous les mythes menant aux conflits armés.

Écrit à la suite des attentats terroristes de septembre 2001, publié alors que se préparait l’invasion de l’Irak de 2003, cet essai cherchait à dissuader les Américains de faire une analyse manichéenne des conflits à l’oeuvre dans cette région et de vouloir les résoudre par la force. Le moins qu’on puisse dire, c’est que Hedges ne fut pas écouté : les retombées militaires et politiques des décisions prises à l’époque par les États-Unis dépassent ses prédictions les plus noires.

La réflexion de Hedges sur la guerre est plus que jamais pertinente aujourd’hui – peut-être surtout pour la France, qui, face aux mêmes “démons” que les États-Unis au début du siècle, se montre souvent tentée par la même rhétorique simpliste et les mêmes solutions désastreuses ». Nancy Huston

« J’ai écrit ce livre non pour nous détourner de la guerre, mais pour la comprendre. Il est particulièrement important pour nous, dont les forces massives de destruction se déploient sur toute la planète, de voir que nous renfermons le germe de notre propre anéantissement. Nous devons nous protéger du mythe de la guerre et de la drogue de la guerre, dont l’effet conjugué est de nous rendre aussi aveugles et insensibles que certains de nos adversaires ». Chris Hedges

https://www.actes-sud.fr/node/56828


 

Les Guerres illégales de l'OTAN, Daniele Ganser, 2016

(No English translation, Originally a German book)

« Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et la fondation de l’Organisation des Nations Unies, prévaut l’interdiction de faire la guerre. Seules 2 exceptions permettent le recours à la force armée. D’une part subsiste le droit à l’autodéfense, et d’autre part l’action guerrière contre un pays est autorisée en cas de mandat préalable et explicite du Conseil de Sécurité de l’ONU. Hormis ces deux cas précis, la guerre est, depuis plus de 70 ans, proscrite par le droit international.

Cependant la réalité est toute autre. De nombreuses guerres dévastent le globe, et la fin des conflits militaires n’est pas en vue. Durant ces 7 dernières décennies, certains pays membres de l’OTAN ont trop souvent mené des guerres illégales, ce qui demeure encore aujourd’hui lourd de préjudices pour les populations des pays visés… mais sans conséquences pour les responsables. 

Ce livre décrit, à travers l’exemple de 13 pays, comment des guerres illégales furent menées dans le passé (Iran, Guatemala, Égypte, Cuba, Vietnam, Nicaragua, Serbie), et le sont encore dans le présent (Afghanistan, Irak, Libye, Ukraine, Yémen et Syrie). Il montre comment les fondements de l’organisation pacifique qu’est l’ONU, et en particulier l’interdiction de faire la guerre, furent clairement sapés. Une terrifiante description d’une angoissante actualité, un plaidoyer pour la paix, un réquisitoire contre l’OTAN… »

https://www.editionsdemilune.com/les-guerres-illegales-de-lotan-p-61.html


 

L'Occident terroristeD'Hiroshima à la guerre des dronesNoam Chomsky, André Vltchek, 2015

(Original American version : On western Terrorism : from Hiroshima to Drone Warfare, Noam Chomsky, André Vltchek)

« Il y a assurément deux façons d[e] parler [du terrorisme], car le terrorisme n’est pas considéré comme tel lorsqu’il est pratiqué (et sous une forme nettement plus meurtrière) par ceux qui, de par leur pouvoir, sont parés de vertu. » 

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le colonialisme et le néocolonialisme occidentaux ont causé la mort de 50 à 55 millions de personnes, le plus souvent au nom de nobles idéaux comme la liberté et la démocratie. Pourtant, l'Occident parvient à s’en tirer en toute impunité et à entretenir, aux yeux du reste du monde, le mythe voulant qu’il soit investi de quelque mission morale. Comment y arrive-t-il?

Dans ce livre d'entretiens, Noam Chomsky et Andre Vltchek démontent la puissance de cet appareil de propagande qui permet à l'Occident de dissimuler ses crimes et le rôle véritable qu'il joue dans le reste du monde. S’ouvrant sur l’histoire du kiosque à journaux de New York où le jeune Chomsky a commencé à faire son éducation politique, leur discussion s’élargit progressivement sur des sujets tels que les bombes nucléaires larguées sur Hiroshima et Nagasaki, la guerre froide, les mésaventures étatsuniennes en Amérique latine (Salvador, Nicaragua, Guatemala, Chili, Cuba), l'Inde et la Chine, l’intervention de l'OTAN en ex-Yougoslavie, les attentats du 11-Septembre, l’invasion militaire de l’Irak, le Printemps arabe, le fiasco de la Lybie et de la Syrie, ainsi que la guerre des drones.

À travers ce survol, les auteurs critiquent de façon magistrale l’héritage funeste du colonialisme et l’exploitation éhontée des ressources naturelles de la planète exercée par l’Occident. Ce livre d’entretiens est augmenté de deux articles qu'ils ont publiés dans la foulée de l'attaque contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, à Paris, en janvier 2015, dénonçant l'hypocrisie occidentale vis à vis d'un terrorisme qu'il a largement contribué à développer. »

https://ecosociete.org/livres/l-occident-terroriste