Économie politique

Economie du bien commun, Jean Tirole, 2016

(Translation : English version : Economics for the Common Good, Jean Tirole)

« Avec ce premier livre en français destiné à un large public, le prix Nobel d’économie 2014 nous invite à partager sa passion pour cette discipline. Il défend une certaine vision de l’économie, science qui croise la théorie et les faits au service du bien commun, et de l’économiste, chercheur et homme de terrain. C’est dire que le lecteur pénètre dans l’atelier d’un économiste et voyage à travers les sujets affectant notre quotidien : économie numérique, innovation, chômage, changement climatique, Europe, État, finance, marché… En dressant un panorama des grandes problématiques de l’économie d’aujourd’hui, Jean Tirole nous fait entrer au cœur des théories dont il est le père. »

https://www.puf.com/content/%C3%89conomie_du_bien_commun 


 

Droit, législation et liberté, Friedrich A. Hayek, 1973

(Original British version : Law, Legislation and Liberty, Friedrich A. Hayek)

« Lorsque Montesquieu et les rédacteurs de la Constitution américaine exposèrent la conception, qui s’était développée en Angleterre, d’une constitution limitative, ils proposèrent un modèle qu’a toujours suivi depuis le constitutionnalisme libéral. Leur objectif principal était de fournir des sauvegardes institutionnelles à la liberté individuelle ; et le dispositif dans lequel ils placèrent leur confiance fut la séparation des pouvoirs. Dans la forme où nous la connaissons, cette division du pouvoir, entre la législature, le judiciaire et l’administration, n’a pas atteint le but auquel elle était censée parvenir. Partout les gouvernements ont obtenu, par des moyens constitutionnels, des pouvoirs que ces hommes entendaient leur dénier. La première tentative en vue d’assurer la liberté individuelle par des constitutions a manifestement échoué.

Classique des sciences sociales et politiques du XXe siècle, cet ouvrage est considéré comme la Bible du libéralisme moderne et est commenté, à ce titre, dans le monde entier. Fondé sur une épistémologie originale mettant l’accent sur le caractère limité et dispersé des connaissances humaines, il développe les notions d’ “ordre spontané de société de catallaxie (économie d’échange) et de démarchie (terme équivalent à démocratie libérale). »

https://www.puf.com/content/Droit_l%C3%A9gislation_et_libert%C3%A9